Étant de nature compétitive, j’adore me lancer des défis. L’an dernier j’avais décidé de faire les 11 sommets autour du mont Washington en une journée, récit ici. En janvier dernier je me suis donné comme objectif de me rendre au sommet le plus près du soleil. À mon retour, j’étais toujours assoiffé de défi, c’est alors que j’ai demandé à Sam s’il voulait m’accompagner sur le sentier des caps. Je voulais le traverser en une journée, l’histoire complète ici. C’est après cette aventure et l’UTMB, que j’ai décidé de me lancer dans le 23km du défi des couleurs Simard.

Je trouve important de vous mentionner que je ne suis pas un coureur. Je suis oui, très actif, et très en forme, mais ma dernière course officielle date de 2012, c’était un 5km. J’avais donc devant moi, 3 semaines pour me préparer pour cette course. De plus, comme si ce n’était pas assez, j’ai décidé de me mettre comme objectif de le courir en moins de 2h.

7 octobre – Après trois semaines d’entraînement, 60 kilomètres de course, c’est déjà l’heure de vérité. Le départ était à 7h30, je me sentais bien malgré le léger mal de ventre de mon souper de la veille. J’ai connu un départ très rapide parcourant les 5 premiers kilomètres en 23 minutes 14 secondes. Par contre, les kilomètres 6 et 7 ont été plus durs, c’était une montée de 150 mètres, j’ai eu un point rapidement et je me suis questionné à savoir pourquoi je m’étais embarqué dans ce défi, n’étant pas un coureur.

Ensuite, arrivés au sommet de cette montée, nous avions une station de ravitaillement qui offrait une superbe vue sur Saint ferréol. Rapidement après mon passage, je commence à me sentir mieux, le sentier et magnifique avec plusieurs virages, j’étais à ce moment dans la partie «single track». Il me faisait bien rire de courir dans ça, j’avais en tête Alain qui aurait demandé d’avoir ses bottes de rando.

Pour le reste du parcours, j’ai eu beaucoup de plaisir à courir, je voyais les kilomètres descendants rapidement, mais je voyais ma condition descendre aussi. Il faut dire que ma plus longue sortie avant le défi était de 9 kilomètres. J’ai eu, sans surprise, assez d’énergie pour arriver à la ligne d’arriver rapidement tout près de mon objectif. C’est en 2 heures 5 minutes et 34 secondes terminant ainsi 13e sur près de 150 participants.

S’il y a bien une chose que l’année 2017 m’apprend pour le moment, c’est de croire en soi et de ne pas avoir peur de se fixer des défis. Alors, n’hésitez pas à vous lancer toute sorte de défis.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s