SAM —Le Canada est un pays merveilleux pour ses paysages et c’est pour l’une de ces raisons que de nombreux touristes foulent le sol d’Amérique par ici. La province de l’Alberta est une province importante pour le pays, qui n’a pas seulement des puits de pétrole à son actif, mais aussi des montagnes vertigineuses. Il suffit de rouler sur la route transcanadienne pour contempler la beauté qu’offre ses montagnes à nos yeux. La liberté. C’est un mot avec lequel je m’inspire beaucoup et que j’associe à la montagne.

Lors de l’été 2015, j’ai entrepris l’ascension du mont Rundle. Je prévoyais le faire depuis plus d’un an, mais l’occasion ne s’y prêtait pas. Le 8 juin, quatre jeunes hommes ont découvert qu’ils étaient somme toute très naïfs. La traversée de cette montagne fut une rude épreuve. Les trois premières heures se déroulaient dans une montée raisonnable à l’intérieur de la forêt. Le défi commence lorsque les arbres disparaissent du champ de vision. Les roches dévalent la pente comme si elles s’effaçaient de la réalité. Le dos du Dragon est la partie de la montagne la plus difficile. C’est surtout cette partie-là qui oblige certains randonneurs à remettre en question la volonté de monter. Beaucoup de gens refusent de se lancer dans cette épreuve par peur d’une catastrophe, car il y a déjà eu des décès tragiques.

C’est probablement pour cette raison que Parcs Canada ne promeut pas cette montagne sur leur dépliant touristique. Je ne suis pas parcs Canada, mais je peux donner un conseil et c’est de se faire confiance. Si vous regardez cette montagne et qu’elle vous fait peur et vous fait vibrer en même temps, FONCEZ ! Pour ma part, c’est au sommet du mont Rundle que j’ai appris que liberté rimait avec montagne.

MATH —Avant même d’être parti dans l’Ouest, je savais que je voulais faire l’ascension de Rundle, et cette idée s’est confirmée le 8 juin quand j’ai vu les photos de Sam ! Dès mon arrivée à Banff, j’ai aperçu cette montagne je me suis décidé de la monter durant mon passage. C’est le 6 juillet tôt le matin que nous partons du tunnel mountain campground pour l’accession de ce monstre !

Je vais éviter de répéter les mêmes informations que Sam, mais je manquerai certainement l’occasion de vous parler du moment la plus stressante de l’accession, c’est un passage très étroit de maximum 1,5 peut être 2 mètres.

Je vais terminer en vous disant que si vous décidez de vous lancer dans cette randonnée, c’est de mettre toute votre énergie pour atteindre le sommet ! De là, vous allez comprendre pourquoi des gens vont toujours plus haut, le sentiment de fierté est immense sans parler de la vue qui est à la hauteur des attentes !

 

Advertisements

Un commentaire »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s