C’est avec plein de nostalgie que je revis ce moment sous le soleil chaud de 40 degrés Celsius, bouteille à la main en train de nettoyer ma plaie sur l’autre main. Idiot. Je m’étais blessé.

Cet hiver, j’étais avec des potes au Mexique et nous avons surfé de fortes vagues, célébré la vie, mangé 1000 et un taco, mais nous tenions mordicus à faire un trekking avant de revenir au Québec. C’était dans le contrat, même s’il n’y avait aucun contrat. Alors, mon amie Elie avait suggéré de s’attaquer à la Cerro De La Calavera ( la colline du crâne ), non loin de la belle ville de La Paz (approx. 215 000 habitants).

IMG_8718

 

Nous stationnons la voiture sur le bord de la route après 15 minutes de recherche, parce que le GPS ne coopère pas du tout. Heureusement, nous ne sommes pas très loin de la ligne de départ. En fait, la ligne de départ, il n’y en a pas vraiment. Un gentil monsieur dans son pick-up nous salue et nous baragouine en espagnol que nous pouvons passer par son chemin qui est plutôt un chemin fait pour les VTT.

 

IMG_8754

 

Nous arrivons à une certaine hauteur lorsque nous trouvons un sentier pas trop identifié. En fait, rien pour nous guider mis à part les taches de peinture blanche qui tracent en quelque sorte la ligne à suivre. Il aurait fallu l’appeler le sentier aux millions de cactus. C’était époustouflant de voir autant de cactus différents. La règle d’un pas à la fois s’appliquait ici. J’ai une amie qui s’est embroché un cactus en plein bras. Je vous dis que ces plantes féroces ne laissent pas beaucoup de chance.

Après environ 1h30 de randonnée, nous nous posons sur la pointe d’une colline pour observer la mer de Cortez qui se présente devant nous. De toute beauté. Ensuite, il fallait penser à redescendre et c’est à ce moment qu’on réalise que nous avions perdu de vue les balises. Finalement, on réussit après 30-45 minutes à retrouver le bon chemin. On décide de finir le sentier à la course. Pourquoi pas un peu de challenge ?

En pleine course, pensant que j’étais en tête du groupe pour remporter la mini-course, je glisse et je me retrouve les quatre fers en l’air avec une main en sang. Heureusement, rien de grave. Ça m’apprendra à vouloir tricher en prenant des raccourcis.

 

Bref, c’était une belle journée de plein air entre amis. C’était très important pour nous de compléter une randonnée lors de ce voyage. De mon côté, c’est devenu une tradition.

Dis-moi, où était ta dernière randonnée à l’étranger ?

 

TEXTE CORRIGÉ ET RÉVISÉ PAR SAMUEL YERGEAU

Photo de couverture : @hub.photo.97

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s